Metropolis

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Emrys Hamilton [Première Année - Informatique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

2ème Année

▪ Date de naissance : 29/03/1993
▪ Âge : 24
▪ Messages : 85
▪ Date d'inscription : 30/04/2011
▪ Emploi/Occupation : Elève - Deuxième année.
▪ Filière : Informatique.
▪ Humeur : Changeante

MessageSujet: Emrys Hamilton [Première Année - Informatique]   Dim 1 Mai - 5:25




Emrys Hamilton

Nom : Hamilton.
Prénom : Emrys.
Surnom : Changement.
Âge : D'apparence entre 16 et 18.
Sexe(s) : Mâle ou Femelle, qui peut le savoir d'un Changer ?
Orientation(s) Sexuelle(s) : Toutes et Messiah.
Race : Changer.
Clan(s) : Réplicants.
Emploi/Occupation : Élève - Deuxième année.
Filière : Informatique.



Description Physique

Le Changement. Voilà la seule caractéristique qui relie toutes choses de l'Univers. Prenez n'importe quel objet qui existe : du plus petit insecte à la Voie Lactée, et vous verrez qu'elle ne peut s'empêcher de changer. Seul ce qui n'existe pas ne change pas, et encore ! La définition que nous avons de mots aussi statique que la perfection n'est qu'une perception globale de milliards d'individus qui ont vécus, vivent et vivront sur une petite planète dont les changements de milliard d'années ont permis la Vie. Alors, qu'est-ce-qui ne change pas ? Le Changement.

Je ne me souviens pas de ma première apparence. Garçon aux yeux bleus ? Fille aux yeux noirs ? Ou autre ?! Retenez cependant une seule chose : Si vous croisez un animal, d'une pelage noir comme le désespoir, plongeant son regard bestial dans vos yeux, alors peu importe leur couleur, car ce qu'ils verront n'est pas un animal, mais bel et bien un Homme. Un Changer. Il a choisi de toujours arborer cette couleur sans vie lorsqu'il prenait l'apparence d'une bête, mais il en est tout autrement concernant les Hommes.

L'apparence qu'il usurpe actuellement n'est pas des moindre : d'une grande taille, son teint juvénile, d'inspiration occidentale, est renforcée par des cheveux en bataille, mais gris, comme s'il souhaitait s'imprégner de la sagesse de ses aïeux, en adoptant leur pigmentation capillaire. Un corps frêle en apparence, d'une élégance naturelle, Emrys porte avec une certaine vulgarité, comme pour rappeler que survit en lui un immortel adolescent, des vêtements légèrement trop grands, afin qu'il s'y sente à l'aise, surmonté d'un uniforme que l'on pourrait attribuer à la tenue vestimentaire d'un lycéen anglophone, écrasé par le poids des contraintes nécessaires à un ordre prêt à s'écrouler face à une trop grande menace. Ses mains, qu'ils dissimulent souvent dans ses poches de jean, sont dotées de longs doigts très fins, des doigts de musicien, des doigts d'artiste. Maîtrisant l'art de la métamorphose à la perfection, il a convenu de garder cette dernière pour plus de compréhension, de votre part, évidemment.




Caractère

Je n'aime pas le Passé, figé à tout jamais dans les écrits des Hommes, des faits dont seuls les interprétations varient plus ou moins selon l'auteur. Je n'aime pas me tourner vers cette période révolue, même si je dois admettre que tout ce qui s'est passé durant cette période m'a forgé. Je ne suis pas nostalgique. Les choix que j'ai pu faire au cours de mon existence, je ne les regretterais jamais, fussent-ils étaient les pires ou les meilleurs de toute ma vie. Mais je refuse de les oublier. Et je déteste également qu'on m'en fasse croire de nouveaux, pourtant étrangers à la réalité.
Pushers et Wipers, vous voilà prévenus.

Je n'aime pas le Futur, si coincé entre l'angoisse d'un échec et les illusions d'un avenir meilleur. Les Hommes ne peuvent s'empêcher de se demander ce que cette période leur réserve, d'autres s'affirment pouvoir le prétendre, de quelques secondes à des siècles. On dit d'ailleurs que le Destin, ou la Destinée est une entité à part entière, qui expliquerait pourquoi on ne peut l'influencer. D'autres croyances le/la subdivise en trois : les Moires grecques, les Parques latines, les Nornes nordiques ... tant de superstition dont je me ferais un plaisir de prouver le contraire.
Watchers, dites-vous que c'est de bonne guerre.

J'aime le Présent. Insaisissable, Incontrôlable, en perpétuel mouvement. L'instant est le produit de la projection du présent dans la série successive des temps, c’est-à-dire que chaque instant correspond à un présent révolu. Ce qui a été n’est plus, ce qui sera n’est pas encore, le présent n’est que la limite de ces deux néants. Une limite infinie. L’instant présent n’appelle rien d’autre que lui-même, mais le voilà déjà chassé par un autre moment, qui le remplace aussitôt.
Je profite du temps qu'il m'est donné. Je garde tout en mémoire. J'entrevois toutes les possibilités. Jamais réellement surpris, j'aborde -ou j'essaie d'aborder- toujours un regard différent sur T. L'instant T. Celui qui détermine Tout.

C'est pourquoi je préfère savoir. Comprendre ce qu'il se passe en ce moment-même. Me préparer. Appréhender. Toutes les opinions sont bonnes à prendre. Les sages qui ne savaient pas encore qu'il étaient dans le faux, les prophètes qui ne le sauront jamais. Et moi qui sait toujours. Le savoir. Avide de connaissance. Intellectuel confirmé et précoce depuis ma plus tendre enfance. C'est ce qui a causé ma perte, d'ailleurs. Ma curiosité a malheureusement parfois tendance à être destructrice, même si j'essaie de m'imposer des limites. Mais elles ne sont pas infinies.

Mais une fois tout ce savoir accumulé, il faut bien savoir le stocker, savoir l'organiser, savoir quoi en faire, savoir où en chercher d'autres, savoir le protéger. Heureusement, l'Homme a créé un substitut à son image. S'étant pris pour Dieu, hors des limites du temps, une entité nouvelle et intemporelle est apparue, et faisant de plus en plus parler d'elle, en Bien ou en Mal -qu'elle ignore-, elle me convenait parfaitement : l'I.A. Intelligence Artificielle. Imperturbable, elle représente pour moi la forme la plus complémentaire de l'absolu que je me suis fixé. Elles n'ont qu'une notion abstraite et purement conventionnelle du temps. Elles ne changeront jamais, sauf si on le désire. C'est pourquoi depuis peu je me suis tourné vers l'Informatique. Activité complexe, si riche d'enseignement, aux éventualités si diverses et variées !

Cependant, je ne suis pas une I.A.. Je suis complémentaire. Je suis en perpétuel changement. En perpétuel modification. En perpétuel évolution. Je change d'avis aussi vite que je change de visage. Je modifie ma structure aussi vite que ma perception est modification. J'évolue continuellement dans le présent. Bien sûr, je peux aussi m'estomper, mais c'est temporaire. Je peux ralentir la cadence, et il existe au fond de moi quelque chose qui ne changera jamais. Mon don. Entre deux rencontres, vous aurez parfois du mal à me cerner, des difficultés à comprendre les véritables motivations qui m'animent. N'en soyez pas surpris. Je n'aurais de cesse de tenter également de vous comprendre à nouveau. Il m'arrive même depuis peu de longues périodes durant lesquelles je reste statique. Tout simplement parce que je n'arrive pas à me projeter de nouveaux horizons. Ça arrive, je ne suis pas parfait, mais profitez-en comme je profite du Présent : car cela ne dure jamais très longtemps. En fait, cela ne dure tout simplement pas, puisque j'ai déjà changé. Vous suivez ?




Histoire

25 Juin 2041

Le soldat aux bottes des Forces Armées de la Répression observe curieux le nouveau sujet. Un gamin, aux cheveux argentés et au regard inexpressif le fixe sans intérêt. Affublé d'un habit blanc que porte tous les patients du laboratoire, il sait qu'il passera bientôt sur la table. L'heure est venu pour lui de régler les derniers détails.

Je veux que tu te présentes de la manière qui te semble la plus judicieuse, ainsi que les motivations qui t'ont amené à participer à ce programme de « Purification ».

Je m'appelle Emrys. J'ai 13 ans. Je suis un vagabond de la cité, un laissé-pour-compte. Toute ma vie j'ai trimé afin de survivre. Orphelin, j'ai fui l'horrible établissement dans lequel l'on m'avait interné contre ma volonté. Mais récemment, je me suis attiré la vengeance d'un clan de meurtrier que l'on nomme les Loups Noirs. Sauvé par hasard par les F.A.R.s, j'ai volontiers accepté de payer ma dette de vie, et c'est de plein gré que j'accepte d'être « purifié ».

Très bien ... alors on y va ...


Le soldat expire doucement, avec un sourire dissimulé. Il éteint la caméra, et appuie sur un écran tactile. Soudain, toute la pièce plonge dans l'obscurité, mais Emrys ne sourcille pas d'un poil. Au bout d'une longue attente, une lumière tamisée laisse apercevoir une toute autre salle. Tout a disparu, laissant place à un véritable centre d'opérations chirurgical. Sans un mot, le chérubin se lève, et se déplace d'un pas lent et monotone. Passant devant une foule d'hommes blancs et masqués, il se place sur un petit rebord et se laisse appuyer sur un lit qui doucement se remet à l'horizontal.

Alors qu'il sent une légère piqûre et que ses yeux plongent dans l'obscurité, il se revoit encore habillé de loques, le teint anxieux, mais émerveillé devant la troupe qui vient de lui sauver la vie. Plus tard, il deviendra comme eux. Enfin, s'il survit.



12 Mars 2042

Ce même soldat a désormais un nouveau sujet. Il sourit dès son arrivée. Sensiblement identique physiquement aux précédents, le gosse n'a jamais le même regard, et l'interrogateur ne peut s'empêcher d'admirer le travail des « Purifiés ». Un couple formé d'un Wiper et d'un Pusher est chargé d'instaurer de nouvelles motivations. Chose étonnante cependant, ils ne sont pas encore parvenus à effacer de sa mémoire ni à lui implanter un autre nom que celui qu'il s'est donné, à moins que le Phaser qui le lui ait implanté ait été assez puissant pour atteindre les méandres de son inconscient.

Le maigre dialogue qui s'instaure en suite est en tout point similaire à ceux qui se sont déjà déroulés, et le soldat se demande qu'elle est l'histoire saugrenue qu'il va donner aujourd'hui. C'est une expérience unique en son genre, mais il lui semble reconnaître parfois des bribes d'autres passés.



2 Décembre 2046

Voilà déjà plusieurs années que cette Mascarade continue. Sans le soupçonner, Emrys a déjà vu 4 gardiens différents. Soit morts en mission soit lassés au point d'accepter n'importe quelle autre mission, il se confie désormais à un hologramme prévu pour répondre à des commandes vocales. Les scientifiques qui s'affairent après chaque séance ne s'en plaignent pas, et il semblerait même que le môme ait acquis des automatismes à force de répéter inlassablement les mêmes gestes. Ils savent néanmoins qu'ils sont déjà dans une très bonne voie. Emrys a déjà été « Purifié ». La preuve en est de son apparence. Exactement la même depuis son arrivée au Centre. Le personnel a déjà changé plusieurs fois. Presqu'une génération que les expériences s'enchaînent sur -ô comble du bonheur- un sujet irrémédiablement consentant, ce qui réglait toutes les questions d'éthique. Il n'y avait même plus besoin de Shadow pour éviter d'éventuelles complications du Changer.


17 Mai 2049

Cette journée était au départ en tout point similaire aux autres. Après l'opération de la veille, Emrys avait été lavé puis resali par des souvenirs qui n'étaient pas les siens. Certains y voyaient même un entraînement pour les Wipers et les Phasers de la F.A.R..

Je veux que tu te présentes de la manière qui te semble la plus judicieuse, ainsi que les motivations qui t'ont amené à participer à ce programme de « Purification ». émit la voix affreusement neutre de l'I.A..

Emrys resta silencieux. Il regarda un instant sur sa gauche, puis sur sa droite. Les chirurgiens patientaient. Parfois le patient mettait plusieurs heures à se présenter, parfois quelques secondes. Ils seraient de toutes façons averties par l'hologramme. Dans un souci de professionnalisme, et puisqu'il avait été conçue selon ce protocole, celui-ci reposa la question.


Je veux que tu te présentes de la manière qui te semble la plus judicieuse, ainsi que les motivations qui t'ont amené à participer à ce programme de « Purification ».

Nouveau silence, qui ne dérange absolument pas l'I.A..

Je veux que tu

Je sais ce que tu souhaites de moi. interrompit Emrys, alors que son interlocuteur totalement artificiel se mit en veille comme à l'accoutumée, ne se réactivant que lorsqu'il entendrait l'expression qui indiquait que l'enfant avait terminé.

Alors c'est comme ça que ça se passe, hein ?

Depuis combien de temps ?

Bah, je suppose que toi même tu l'ignores.



J'ai enfin trouvé une parade. Mon corps a découvert comment ne pas perdre mes souvenirs ni en recevoir d'autres.

Un symbiote. Il suffisait non plus de métamorphoser mon apparence, mais l'intérieur de mon corps. J'ai créé une entité qui stockait toute ma mémoire. Pas bête hein ?


Bon, je dois te laisser, je dois m'en aller. Mais avant ...

Je vais leur faire payer ...


L'hologramme vit Emrys se relever et fondre petit à petit comme une statue de sable emporté par le vent. La phrase n'avait pas été dite. L'alerte ne serait pas donnée.


4 Septembre 2050

Le Watcher en charge des Forces Armées de la Répression avait finalement retrouvé le captif. La vision avait été très claire : un animal entièrement noire. En fait, cela avait été la seule vision qui n'avait pas changé durant toute la traque. Enfin il le tenait.

S'approchant doucement de l'animal endormi, il exécuta un mouvement ample. L'instant d'après, les faibles lumières d'ensignes miteuses plus loin se reflétaient sur le long canon pointé sur la tête poilue, frémissant à peine. Métropolis était étrangement calme. Le coup ne serait même pas entendu. Personne ne soupçonnerait le meurtre qu'il s'apprêtait à commettre. Le métamorphe était trop dangereux pour être laissé en vie. D'autant qu'il devait payer pour tous les crimes qu'il avait commis le soir de son évasion, et même après. Aucune des équipes lançées n'étaient rentrées. Enfin ils allaient obtenir vengeance.

La tête du chat explosa en un instant, la bouillie de sa cervelle et le sang se mêlèrent aux affreux immondices des bas-fonds de la cité, et le Watcher rangea son arme dans son long pardessus gris. S'en retournant vers son supérieur, il eut une autre vision. Celle de sa propre mort.

En un éclair, sans demander sans reste, l'arme était déjà dégainée et l'homme sur le quai-vive. Malgré qu'il ait passé la plus grande partie de la nuit à la recherche de cet endroit spécifique, l'obscurité était assez tenace, et il dut se résoudre à s'avancer à nouveau pour être bien certain qu'il n'y avait plus aucune menace. Il ravala sa salive dans une mine d'effroi, en constatant que le cadavre du chat s'était volatilisé.


J'aime les Chats.

Relevant immédiatement la tête en direction de la voix, il aperçut un bambin aux yeux émeraudes, qui l'observait fixement d'un air joyeux. Deux oreilles de chat improbables rétrécissaient à vue d'oeil de sa chevelure, entièrement argentée.

Et j'aime la Nuit aussi. Veux-tu

Mais l'étrange gamin n'eut pas le temps de terminer sa phrase. D'un air éttonné, il se laissa tomber dans le vide, et retomba dans un bruit sourd sur le sol, deux balles fichues dans sa poitrine.

Ce ... n... n'est pa...s très

Une dernière balle en pleine tête l'interrompit à nouveau dans son monologue.

Le Watcher soufflait, apeuré. Il ne s'attendait pas à ça. Mais il fut rassuré de ne pas avoir de nouveau cette vision horrible et macabre. C'en était enfin fini du Changer. Néanmoins, par pure précaution, il s'attarda quelques instants. Le décapiter ne fut pas chose aisée, mais limitait les risques. Il ne fallait pas le sous-estimer.

Les mains et un couteau brandi pleins de sang, le FAR émit un large sourire, et cracha sur la dépouille, avant de s'afférer à se nettoyer. Son regard balaya rapidement les environs, et n'apercevant rien de valable, il se résolut à cacher...

Le Watcher émit un râle sourd. Gémissant en silence de douleur, il lâcha promptement la lame et porta ses deux mains à son ventre. Totalement éventré de part en part, il ne comprenait pas ce qu'il se passait, ni pourquoi ses visions ne l'avaient pas averti. Alors que la Mort caressait avec volupté son coeur meurtri avec une grâce létale, il entendit quelques bribes de phrases de manière floue.


Je ... ais haïs ...-tu pour... ? Ca...mo... présent doit ... inconstant. Je suis ... Changement.



Chronologie



Comment avez-vous trouvé le forum ? : via le site Sawen.net

Avez-vous un autre compte ? : Non
Présence : Actif

Qu'est-ce qui vous a donné envie de vous inscrire ? : L'intérêt RP du BG




Change is the essence of life. Be willing to surrender what you are, for what you could become.
~

I can be what I want to be,
I can make you see what I want you to see,
You'll never know the true me,
I am unknown to this society.


I change myself whenever I please,
I can change into all sorts of things,
Some people think I'm a tease,
I'll never take anyone under my wings.


I can be devious,
I can be smart,
Let me demonstrate,
I'm just about to start.


I am a shapeshifter,
I can change my appearence,
I am not a curse lifter,
But I suffer experience.


See me as you will,
Call me as you might,
For me I have great skill,
And can blend into the darkness of the night !

Seen as one face,
Known as another,
My identity no soul can trace,
Mystery is my lover.
Puzzling the naked eye,
A trickster of disguise,
My name is no lie,
I own many faces, like the six-sided die.

But what am I you ask?
A spy existence is your reply,
I shadow your steps, behind my mask,
Nobody could recognise me, they would never try.
Shifting forms so easily,
No one could ever know me,
They don’t care for strangers, not really,
But if only they could see…

I can be beauty, I can be beast,
It’s beyond anyone’s mind,
You mortal’s atleast,
I could treat you bad, I could treat you kind.
You now see you are so blind,
I’m the same deep within,
I’m a soul you fools can never find,
A soul that shall never fit in.

Behold the epitome of death defying tragedy,
That keeps me pacing steadily inside a heart so red.
I don’t think that destiny has anything to do with the,
Inevitable sanctity that plays inside my head.

In the heart of summer slow, I make the wind refuse to blow.
I take the water, make it flow into a river wide.
See all that you need to know while missing the forgotten snow,
As trees are falling row by row, because I want to hide.

Nothing making sense to me as cleanest clouds become dirty,
And wolves are howling so fiercely, growling at the night.
Looking now I can not see what all this has to do with me.
Everything just seems to be wanting me to fight.

Silver metal now is gashing, out of me a monster lashing.
Constantly, the sound of bashing skulls upon the stone.
I can hear the waves are crashing, knives are sharp, commence the slashing.
I can see the lights are flashing red all on their own.

Trying so hard just to erase feelings that now I must replace,
So I’m not trapped in disgrace from which I can not run.
I’m so afraid that they will trace all the spilled blood back to my face.
Sensing beautifully your heart race… what will I become ?


~

ShapeShifter from Charlex on Vimeo.



Métamorphoses courantes :
 


Dernière édition par Emrys Hamilton le Dim 28 Aoû - 22:01, édité 43 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pagon.org/v1/profile.php?mode=register&sponsor=70


avatar

2ème Année

▪ Date de naissance : 29/03/1993
▪ Âge : 24
▪ Messages : 85
▪ Date d'inscription : 30/04/2011
▪ Emploi/Occupation : Elève - Deuxième année.
▪ Filière : Informatique.
▪ Humeur : Changeante

MessageSujet: Re: Emrys Hamilton [Première Année - Informatique]   Jeu 20 Fév - 8:52

Après une année passée au Pensionnat, durant laquelle Emrys a alterné de longues phases d'absence et des périodes studieuses en informatique, le Changer est maintenant en deuxième année. Bien qu'officiellement inscrit, il n'a pas encore participé à la rentrée, ne s'est présenté à aucun cours, ce qu'il fait qu'il n'a encore aucune matière destiné. Il ne reste plus qu'à espérer que le métamorphe se porte bien et donnera bientôt de ses nouvelles ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pagon.org/v1/profile.php?mode=register&sponsor=70
 

Emrys Hamilton [Première Année - Informatique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Metropolis :: Before the Dawn :: 
Victims of Science
 :: 
Présentations Validées
 :: 
Réplicants
-